États-Unis - Great Divide

De WikiCycloPays
Aller à la navigation Aller à la recherche
Great Divide E-U 1.png

La Great Divide Mountain Bike Route (GDMBR) est un trajet largement hors route de plus de 5 000 km reliant Jasper, Canada, et Antelope Wells sur la frontière mexicaine. Elle suit largement la ligne de partage des eaux des Rocheuses avant de se lancer dans les déserts du sud. La GDMBR totalise plus de 67 000 m de dénivelé positif.

La piste ne traverse que quelques villes, notamment Helena, Butte, Pinedale, Rawlins, Steamboat Springs, Breckenridge, Salida, Del Norte, Grants et Silver City. La route est proche ou traverse plusieurs parcs nationaux tels que Glacier, Yellowstone et Grand Teton.

Elle demande des compétences en camping sauvage et entretien d’un vélo, et exige souvent de porter de la nourriture pendant trois jours et jusqu'à 10 litres d'eau.

Ce que vous aimerez certainement

  • La beauté des montagnes
  • La solitude
  • Le défi

Ce que vous pourriez ne pas aimer

  • Les pistes souvent difficiles
  • L’obligation de transporter de l’eau et de la nourriture
  • L’autonomie complète

Généralités

Distances/reliefs

La Divide n’est pas toute plate : par définition, elle suit les cimes des Rocheuses. Et là où elle est plus plate, elle peut être chaude, sèche et poussiéreuse. Les distances journalières sont difficiles à calculer, elles dépendent des capacités du cycliste et de la météo. Il existe, néanmoins, un guide édité par l’Adventure Cycling Association qui recommande des distances et des arrêts de nuit.

Great Divide E-U 2.png

Météo/ Climat

Les températures ont tendance à être fraîches la nuit et fraîches à chaudes le jour dans les régions montagneuses. La neige et la grêle sont possibles, et on peut s’attendre à des orages l'après-midi.

Vents

Le vent n’est vraiment pas un obstacle le long de la route car vous roulez la plupart du temps à l’abri des arbres, à l’exception de la région du Grand Bassin.

Y aller

L’aéroport international le plus proche au Canada est celui de Calgary. Pour le retour, un aéroport à El Paso ou la possibilité de prendre un train d’El Paso à St-Louis ou Chicago.

Langues

Anglais et de temps en temps l’espagnol dans le sud.

À vélo

Carte / Guide

Les cartes de l’Adventure Cycling Association sont essentielles. Des trajets GPS sont aussi disponibles auprès de la même association.

Routes-Circulation

Les surfaces varient de la chaussée aux bonnes routes de gravier, aux routes à quatre roues motrices, aux pistes individuelles ou aux anciennes voies de chemin de fer. Peu de circulation.

Vélo

Beaucoup de cyclistes utilisent un VTT, mais le parcours est possible sur un vélo conventionnel sans suspension.

Réparations

Dans les grandes villes.

Transports locaux

Difficile

Rouler au quotidien

Hébergements

Des terrains de camping tout au long du parcours et, là où ils n'existent pas, des sites informels et la possibilité de faire du camping sauvage. Hôtels dans les villes et, ici et là, auberges gratuites pour cyclistes.

Approvisionnements

Nourriture :

Supermarchés dans les villes et épiceries en dehors des villes. Les cartes de l‘Adventure Cycling montrent toutes les possibilités.

Eau :

Bonne qualité pour l’eau du robinet. Dans la nature, obligation de filtrer les sources signalées sur les cartes.

Réchaud :

Cartouches de gas disponibles dans les supermarchés et aux magasins styles « outdoor » qui sont fréquents dans les régions de ski.

Téléphonie mobile-Internet:

Réseau souvent difficile loin des villes.

Contacts:

Relations :

Aucun problème puisque presque tout le monde parle l'anglais. Mais le français va être plus problématique

Tourisme :

On embarque sur la Great Divide pour le défi et le paysage et pas pour le tourisme conventionnel.

Habillement :

Comme en France.

Enfants

Pas facile.

Sécurité

Comme en France

Pour aller plus loin

Articles apparus dans la revue CCI

Itinéraires

proposition d’itinéraires avec une carte du parcours, si possible : indication de distance, de durée, de difficulté, d’engagement, hébergement remarquable

Si vous accepter de mettre votre nom, d'autres peuvent éventuellement vous contacter pour d'avantage de précisions, mais ce n'est pas une obligation

Articles connexes

Canada - la traversée

États-Unis

Pour encore plus d'information...

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, vous pouvez trouver les coordonnées des adhérents ayant parcouru le pays dans l'espace adhérents de CCI (ouvert aux seuls adhérents CCI - pour le devenir, c'est par ici ).

Si un article est apparu dans la revue CCI vous pouvez le télécharger [ici]. (Mettre le nom du pays suivi de revue dans le moteur de recherche.)