« Turquie » : différence entre les versions

De WikiCycloPays
Aller à la navigation Aller à la recherche
 
(Une version intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 125 : Ligne 125 :


=== Articles apparus dans la [https://www.cyclo-camping.international/fr/revue/non-categorise/revue revue CCI] ===
=== Articles apparus dans la [https://www.cyclo-camping.international/fr/revue/non-categorise/revue revue CCI] ===
* ''Donnez le numéro / date de la revue et mettre un [https://www.cyclo-camping.international/fr/revues-a-telecharger/revue/revues-a-telecharger lien] vers le/les numéro à télécharger si possible''
*[https://www.cyclo-camping.international/download/revue/CCI_Revue_n84.pdf ''Revue automne 2002 (n°84) : De Turquie en France, Philippe B'']
* ......
*[https://www.cyclo-camping.international/download/revue/CCI_Revue_n83.pdf ''Revue été 2002 (n°83) : Voyage à vélo en Turquie, Florence B'']
*[https://www.cyclo-camping.international/download/revue/CCI_Revue_n30.pdf ''Revue janvier 1989 (n°30) : Turquie, Florence G'']


== Itinéraires ==
== Itinéraires ==

Version actuelle datée du 31 juillet 2022 à 16:04

Vous pouvez modifier cette page en remplissant toutes les parties ou n'ajouter que quelques lignes, le plus important est de contribuer. D'autres passeront derrière vous pour étoffer. Le but est l'enrichissement du contenu. Si vous avez un doute, mettez vos idées dans la page « discussion » de l'article. Le contenu doit être orienté cyclo-voyageurs : ceux qui voyagent en autonomie !
Carte de la Turquie

Lors que vous entendez «  Tchaille ! Tchaille ! » (çaï à l’écrit) vous êtes bien dans ce beau pays de Turquie où les gens aux terrasses des cafés, devant une station service ou devant leur cantine d’entreprise, ou encore simplement dans la rue, sur la route ou devant chez eux vous hâlent pour vous inviter à prendre un thé. Sans même vous connaître l’accueil du cyclo-voyageur est spontané et généreux. Vous apprécierez certainement voyager dans cette ambiance humaine à quelques tours de roues de chez nous car la Turquie est un pays où les découvertes sont nombreuses. Des marchés remplis de couleurs où s’étalent les spécialités culinaires locales, mélanges des cultures perses, arabes, asiatiques et euro-méditerranéennes, aux villages à pan de bois typique de la culture ottomane, en passant par les sites culturels de l’antiquité à aujourd’hui et bien entendu les zones naturelles remarquables par dizaines, une rando à vélo en Turquie vous laissera des souvenirs inoubliables.

Ce que vous aimerez certainement

  • La générosité des turcs
  • Un accès à des produits alimentaires locaux diversifiés et de qualité
  • L’usage de l’alphabet latin et quelques mots de français phonétiques
  • L’accès à l’eau dans tous les villages (notamment à la mosquée)
  • Des sites patrimoniaux remarquables, tout comme les parcs nationaux

Ce que vous pourriez ne pas aimer

  • La conduite des turcs quelle que soit la route
  • L’incivilité environnementale notamment concernant les déchets plastiques du quotidien
  • Une culture assez patriarcale et la considération de la gente féminine

Généralités

Distances/reliefs

Parc naturel dans le centre Ouest

La Turquie est un grand territoire de vallons, de plateaux et de massifs montagneux entouré des mers Noire, Egée et Méditerranée et possédant des mers intérieurs (Dardanelles, Marmara). Il faudra compter près de 1300 kilomètres pour rallier la Géorgie depuis la Grèce et environ 600 kilomètres d’Istanbul à Antalya au sud. Les paysages sont aussi divers que les produits agricoles. Vergers de fruits secs, rouges ou d’Olives dans les terres, mûriers plantés au coin des routes, champs de maraîchage un peu partout, pâturages pour les moutons ou encore grandes plaines céréalières entre vallons, vergers de thé près des montagnes et des côtes seront votre horizon au quotidien.

Météo/ Climat

La Turquie est un pays du sud méditerranée mais son relief parfois très marqué, la présence des mers et sa superficie lui confère des climats souvent différents aux quatre coins du pays. Sur la côte ouest le climat se tourne vers la méditerranéen, au Nord-Est il est influencé par les hautes montagnes du Caucase et la mer Noire, au centre le climat devient plus continental.

Vents

importance, vents dominants, vent de sables, risques de tempêtes,….

Y aller

  • En vélo : vous pourrez longer le Danube puis passer en Bulgarie et/ou en Grèce et entrer sur la partie européenne de la Turquie. Ou bien encore vous pourrez rejoindre le sud de la Grèce et passer en Turquie par les îles de la mer Egée (Chios et Kos ont des liaisons maritimes).
  • En bateau : il existe également des traversées de la mer Noire depuis l’Ukraine, la Bulgarie ou la Géorgie.
  • Des lignes de train transeurope perdurent encore. Elles vous conduiront jusqu’en Europe de l’Est où il faudra alors rejoindre la Turquie.

Langues

Les Turcs parlent le Turc ! Dérivée du Perse et de l’arabe, elle est la langue parlée dans l’ancien empire Ottoman de l’Azerbaïdjan jusque dans des régions d’Asie centrale. Le Turc ne s’écrit toutefois pas en caractères arabes. Sous la gouvernance du premier président de la République Turque, Attatürk, le peuple a changé d’alphabet afin d’accélérer le développement du pays. Le Turc était considéré comme un frein par sa difficulté d’apprentissage, mélangeant plusieurs dialectes et écritures. Lors de cette évolution le Turc a intégré des mots européens, notamment français. Il vous sera donc possible de lire Aksesuar, pantolon, taksi, ou encore bisiklete, ….

L’anglais est désormais une langue apprise par les jeunes mais seuls ceux possédant un niveau scolaire élevé ou ayant séjourné à l’étranger la parleront. Les turcs ont également une diaspora importante en Europe et notamment en Allemagne. Il n’est pas rare de trouver des personnes parlant allemand dans les grandes villes.

À vélo

Carte / Guide

lesquels sont le plus intéressants pour un voyageur à vélo. Cartes à acheter sur place, où les trouve-t-on, facile pas facile ou avant de partir.

Bicyclettes à gauche, piétons à droite

Routes-Circulation

Les routes sont plutôt très bien signalées. Le réseau a cependant été construit pour les véhicules motorisés ce qui peut parfois amener sur des voies de grand gabarit sans forcément en être informé. A la fois les Turcs conduisent plutôt vite et mal, ce qui incite clairement à éviter toutes les grandes à très grandes routes où le trafic de transport routier est important. Sur certaines zones, il n’est pas rare de voir un camion rouler derrière vous dans la bande d’arrêt d’urgence alors que vous y êtes !! Avoir un rétroviseur n’est pas de trop.

Il faut bien sûr noter qu’il existe des routes secondaires tranquilles et des kilomètres de petits chemins où prendre plaisir à rouler. Il existe même parfois des pistes cyclables dédiées dans certaines villes, y compris Istanbul avec pour seul exemple ses plus de 20 kilomètres de piste littorale reliant le cœur d’Istanbul (Kadikoy) à Pendik au sud (station de ferry vers Yalova).

Des petits magasins de cycles

Vélo

Comme chez nous. Un vélo avec des bonnes roues et de bons pneus est toujours important pour un cyclo-voyageur.

Réparations

Les Turcs utilisent assez peu le vélo au quotidien d’une manière générale mais il n’est pas rare d’en voir dans les villes. Ainsi comme souvent dans les pays où l’usage du deux-roues motorisé est prépondérant sur celui de la bicyclette, les magasins de réparation de deux-roues sauront vous aider. Pour trouver des équipements spécifiques vélo, il existe toutefois dans les grandes villes des magasins spécialisés où sont vendus exactement les mêmes produits que ceux vendus chez nous. Il y a même une boutique spécialisée vélo de voyage à Istanbul. Les prix sont toutefois identiques ou supérieurs à ceux pratiqués en France car les produits viennent principalement de grossistes situés en Europe de l’Ouest.

Transports locaux

Les transports locaux utilisent toute sorte de véhicules.

Pour les trajets inter-cité ou inter-villages, il existe de très nombreux petits transporteurs privés. Chacun a sa propre politique de transport de bagage et/ou vélo. La Turquie possède aussi un réseau national d’autocar pour les trajets un peu partout dans le pays et un réseau de chemin de fer où les infrastructures relient toutes les villes principales avec une rapidité plus ou moins grandes. Les liaisons Ankara et Istanbul sont privilégiées. Depuis l’international, des liaisons existent avec les pays voisins européens et Istanbul mais de l’Orient Express il ne reste que la gare au bord du Bosphore où le train prenait le bateau.

Concernant le maritime, vous trouverez des liaisons en ferry pour traverser vers les îles grecques les plus proches, entre rives de la mer des Dardanelles, tout du long sur le Bosphore avec des stations de la compagnie publique d’Istanbul ou enfin sur la mer Noire vers la Bulgarie, l’Ukraine ou l’est de la Turquie.

Quant à l’accès aux infrastructures dans les grandes villes, il peut être compliqué ou pas. L’aéroport international d’Istanbul et sa périphérie sont souvent cités par les cyclo-voyageurs comme un point noir mais un petit détour le long du Bosphore et sa circulation limitée ou parfois avec une piste cyclable facilitera le trajet.

Rouler au quotidien

Hébergements

Le bivouac nature fonctionne très bien. Les turcs ont pour habitude de faire des pique-niques et sont compréhensifs avec le campeur. Certaines zones le long des côtes sont toutefois à éviter pour de raisons touristiques ou de présence de la douane chargée de la surveillance des migrants.

Vous trouverez des petits hôtels et des restaurants un peu partout sur le territoire, le transport de marchandises se faisant principalement par camion. Les zones touristiques, côte Ouest notamment, sont également bien équipées.

Les réseaux tels Couchsurfing et Warmshowers sont bien présents dans les grandes villes même si leur usage reste limité. En tous cas vous pourrez sans aucun doute être invité par des Turcs à venir dormir chez eux ou bien même ils ne se priveront pas de vous trouver un endroit où dormir. Le peuple turc a le sens de l’accueil.

Approvisionnements

Fruits secs, séchés ou immatures, au choix !

Nourriture

Il existe des marchés et des supermarchés un peu partout, des petites villes aux grandes, où vous trouverez pléthore de produits. Les zones les plus denses et urbaines sont bien sûr mieux achalandées que les zones rurales et les petits villages souvent moins bien desservies mais vous pourrez toujours vous procurer de quoi manger.

Eau

L’eau du robinet est potable. Des points de distribution sont très souvent présents près des mosquées, dans les parcs ou encore à toutes les stations services.

Réchaud

Essence en station service partout dans le pays. L’alcool et les cartouches de gaz sont vraiment plus rares.

Téléphonie mobile-Internet

facile, cher … ?

Contacts

Invité à boire le thé ... et dormir dans l'infirmerie !

Relations

Les Turcs sont réputés pour leur sens de l’hospitalité et ils vous le prouveront. Entre les invitations à prendre un thé, les discussions sans parler la même langue, les rencontres au bord de la route qui finissent chez un ami ou dans la famille, les maires qui prennent plaisir à vous faire découvrir leur village, les cyclo-randonneurs turcs qui s’intéressent à votre parcours, les artisans qui vous font découvrir leur savoir-faire, rien ne vous sera épargné.

Tourisme

La région Ouest, particulièrement le long de la côte, possède un patrimoine antique riche mêlé à la culture ottomane. Les touristes y sont donc plus présents. Les sites naturels remarquables sont également des spots, Pamukkale ou la Cappadoce en sont quelques exemples.

Habillement

A l’ouest même si les Turcs sont majoritairement musulmans, ils en demeurent pas moins fortement laïcs et assez « européanisés » dans leur mode vestimentaire.

Enfants

Carte des séismes en Europe

y aller avec des enfants, facile, difficile, intéressants, conseils spécifiques

Sécurité / santé

La Turquie est sur une zone sismique sensible. Il peut arriver que la terre tremble. Connaître les bonnes attitudes à adopter peut être utile.

Pour aller plus loin

sites internet intéressants: (cartes, météo, transports, voies vertes, hébergements, …

Articles apparus dans la revue CCI

Itinéraires

Itinéraire de ± 2 mois de journées pédalées au printemps

Parcours réalisé en Turquie par Benoit L

Vous arriverez sur le port de Bodrum, station balnéaire réputée de la côte ouest. La direction nord vous conduira vers Didim puis le parc national pointant vers les îles grecques à quelques lieux avant d’arriver sur Kuşadası et sa forteresse. Un petit tour à Ephèse, site antique classé Unesco, et vous voilà reparti vers l’Est en empruntant les petites routes de villages en villages pour rejoindre Pamukkale, le château de coton, appelé ainsi pour ses bassines d’eaux minéralisés formant un massif composé de dépôts blancs.

La traversée vers le nord s’effectue dans une zone vallonnée accompagnée de quelques massifs particuliers. Au retour sur la côte par Bergame vous pouvez visiter Ayvalık et Edremit, deux cités les pieds dans l’eau. Pour rejoindre Istanbul, les deux rives des mers des Dardanelles et Marmara sont possibles. La route sud par l’intérieur est assez calme et vous guidera jusqu’à Bursa la troisième ville du pays en taille.

Le village côtier de Mudanya et le lac d’Iznik seront des points intéressants avant de traverser depuis Yalova vers Istanbul. La mégapole économique du pays vaut le détour avant de remonter au nord vers Edirne et la frontière grecque ou bulgare.



Des cyclo-voyageurs turcs
Des cyclo-voyageurs turcs qui présentent leurs voyages.
Un premier trip pour un jeune turc
Un groupe de cyclo-randonneur croisé sur la route
Des jeunes cyclo autour de Bursa
Et si on se régalait ...
TurquieAlimMarcheIstanbulPatiss1000px.JPG
Marché sur Bursa
Des pâtisseries hummmmm
Des spécialités étonnantes : cœur d'artichaut
Fruits secs et fruits séchés, parfait pour rouler
Petit Dej typique
Et encore des étales colorées
Les spécialités de Bursa


Bodrum, cité balnéaire du sud Ouest
Bivouac sur les plages
De grandes et belles mosquées
Route en face des îles grecques
Des paysages bucoliques
Des villages typiques
Pamukkale, le château de coton
Un accueil très chaleureux
Village de montagne
L'art ancestral de la faïence
Un pays toujours coloré
Petits chemins côtiers
Sainte-Sophie
Istanbul, entre modernité et traditions
Ephèse et les sites antiques de Turquie
L'art Ottoman
Bivouac dans un parc naturel
Blason turc
Palais des sultans
Le Bosphore
Petits chemins
Amphithéatres romains
Mosquée Bursa
Les traces du passage des français
La mosquée bleue
De l'eau à disposition
La mer, oui mais laquelle ?
La grande mosquée


proposition d’itinéraires avec une carte du parcours, si possible : indication de distance, de durée, de difficulté, d’engagement, hébergement remarquable

Vous pouvez ajouter un itinéraire GPS en complément d'une description en suivant cette démarche.

Si vous acceptez de mettre votre nom, d'autres peuvent éventuellement vous contacter pour d'avantage de précisions, mais ce n'est pas une obligation ; ils peuvent vous trouver via l'espace adhérents (page "pays parcourus")

Articles connexes

liens vers d'autres pages sur ce wiki liées à cet endroit


Pour encore plus d'information...

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, vous pouvez trouver les coordonnées des adhérents ayant parcouru le pays dans l'espace adhérents de CCI (ouvert aux seuls adhérents CCI - pour le devenir, c'est par ici ).

Si un article est apparu dans la revue CCI vous pouvez le télécharger [ici]. (Mettre le nom du pays suivi de revue dans le moteur de recherche.)