Hongrie

De WikiCycloPays
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vous pouvez modifier cette page en remplissant toutes les parties ou n'ajouter que quelques lignes, le plus important est de contribuer. D'autres passeront derrière vous pour étoffer. Le but est l'enrichissement du contenu. Si vous avez un doute, mettez vos idées dans la page « discussion » de l'article. Le contenu doit être orienté cyclo-voyageurs : ceux qui voyagent en autonomie !
Hongrie 1000px.png
Hongrie drapeau

Pour beaucoup, la Hongrie n'est qu'un pays que l'on traverse sur le parcours de l’Eurovélo qui suit le Danube, avec une visite de la capitale, Budapest. Et c'est vrai que le pays n'est pas toujours le premier choix des cyclotouristes. La Hongrie est majoritairement plate et souvent sans grand intérêt. Mais le lac Balaton est beau et le plus grand lac en Europe centrale ; les églises, même dans les villages inconnus, méritent souvent une visite parce que les décorations intérieures peuvent être renversantes.

La Hongrie compte huit sites inscrits au patrimoine de l’Unesco. Comme l’a dit un visiteur à vélo : « Il y a des châteaux, des thermes, un terrain de camping bon marché mais bien équipé avec du wifi gratuit, beaucoup de délicieuses pâtisseries, du goulasch et du salami, beaucoup de routes de campagne tranquilles et des pistes cyclables presque partout ailleurs. »

Ce que vous aimerez certainement

  • Une visite de Budapest
  • Un voyage sur le Danube
  • Les vignobles d’Eger ou du Tokaj
  • La nourriture

Ce que vous pourriez ne pas aimer

  • Des routes interdites aux cyclistes (voir liste "Routes-Circulation")
  • La langue très originale (qu'on peut aussi aimer)
  • Le paysage souvent plat

Généralités

Distances/reliefs

La Hongrie s’étend sur une superficie de 93 030 km² (641 000 pour la France) pour une population de près de 10 millions d’habitants. Le pays mesure environ 250 km du nord au sud et 524 km d'est en ouest. Pays de faible altitude, cependant la route à la station de ski à Kékes monte jusqu’à 995 m et le nord du pays réserve de beaux reliefs.

Météo/ Climat

En été, 20-25 degrés, mais parfois beaucoup plus (canicules de 35-40 °C fréquentes). L’été est généralement sec. Juillet est le plus chaud avec une moyenne de 22 degrés. Il pleut davantage au printemps qu'en été, mais globalement assez peu. L'automne et l'hiver peuvent être un peu froids et humides, et souvent brumeux.

Vents

Les vents sont variables. En moyenne, on estime à 122 jours de vent par an.

Y aller

  • En avion : aéroport international à Budapest. L’aéroport de Bratislava, en Slovaquie, n’est qu’à 20 km de la frontière. L’aéroport de Debrecen, dans l’Est du pays est desservi par une compagnie low-cost depuis Paris-Beauvais.
  • En train : Les trains internationaux s’arrêtent à Budapest mais la plupart ne prennent pas de vélos. Avec des vélos, des trains de nuit entre Francfort et Vienne. Trains régionaux jusqu'à Bratislava et Budapest. Accès depuis Graz par trains autrichiens qui prennent tous les vélos.
  • En bateau : Pensez à prendre le bateau sur le Danube depuis Vienne ou la Roumanie.
  • A vélo : la Hongrie fait partie de l’Espace Schengen et est donc accessible sans formalité depuis l’Europe de l’Ouest. Mais depuis certains pays voisins hors espace Schengen, les points de passages sont plus rares que ce que les cartes peuvent laisser penser, c’est le cas notamment de la frontière avec la Roumanie.

Langues

Le hongrois est parlé partout dans le pays. Le hongrois a la particularité de n'avoir aucun rapport avec une langue européenne autre que le finnois, le lapon ou l'estonien, et même cela est contesté. Il n'y a pas le moindre lien vers le français ou l'anglais. On parle souvent anglais dans les villes et les jeunes le parlent presque toujours. Dans l’arrière-pays, on parle plutôt allemand. On peut recommander le guide « Parler le hongrois en voyage » collection Harrap's, utile a minima pour la prononciation des noms de lieux, car l'orthographe est phonétique. Le volet « grammaire » permet de découvrir l'originalité radicale de cette langue.

À vélo

Carte / Guide

Il existe une bonne variété de guides pour le Danube, même si la plupart sont en anglais ou allemand. La carte routière et touristique Michelin « Hongrie » n° 732 donne une vue d’ensemble des routes du pays.

OpenStreetMap est assez complet dans le pays et les applications mobiles qui basent leur cartographie dessus peuvent fournir un support bien suffisant.

Routes-Circulation

Les automobilistes ne sont ni meilleurs ni pires qu’ailleurs en Europe. La chaussée est variable mais adéquate. Faites attention aux cyclistes imprévisibles.

Routes interdites aux vélos

Cartes des routes interdites aux vélos en Hongrie

Routes n° 1 (sauf entre Tatabanya et Acs), 8119 (sur 6 km au Nord de Környe), 14 (entre Györ et Vamosszabadi), 81, 150, 8, 7 (Ouest de Balatonkeresztur), 6 (sauf Ouest de Pécs), 57, 58, 5, 43, 4 (sauf entre Nyiregyhaza et Kisvarda), 405, 42, 41 (sauf Est de Vasarosnamény), 3 (sauf entre Budapest et Hatvan), 21 (entre Hatvan et Batonyterenye), 26 (entre Miskolc et Sajoszentpéter), 35, 37 (sauf Est de SarosPatak).

Quelques pistes cyclables latérales : sur route 4 entre Szolnok et Szaparfalu, sur 42 entre Berettyoujfalu et frontière, liste non exhaustive.

Interdiction à respecter rigoureusement le plus souvent, en particulier sur route 4, et autres axes stratégiques, même quand il y a une autoroute parallèle (péage coûteux). Des locaux pédalent souvent sur des chemins d'exploitation à côté ! Gros problème à l'Est du Danube, où le réseau secondaire, peu dense, ne permet parfois pas d'alternative...

Quelques routes à éviter

Route 84 en saison balnéaire. Route 65 au Sud de Siofok. Route entre Bugyi et Taksony en semaine (noria de camion-bennes)... La 51 au sud de Budapest, sauf que c'est parfois la seule alternative à des portions de l'EV6 assez calamiteuses (chemin herbeux sur une digue, à peine visible, qu'on n'imagine même pas être l'itinéraire)... cette route 51 en face de Dunaujvaros, est parfois acceptable, parfois infernale.

Budapest n'est pas une ville cyclable, malgré quelques rares aménagements (plan disponible à l'Office du Tourisme). Préférer les transports en commun, le tramway en particulier. Forfaits 24 h ou 72 h. Vu le coût élevé de l'hébergement à Budapest, et son accès peu agréable à vélo (même par l'EV6), il peut être intéressant de laisser les vélos dans une localité à quelques dizaines de km et d'y venir en bus ou en train (dessertes nombreuses et économiques).

Vélo

N'importe quel vélo convient pour rouler en Hongrie, route ou trekking.

Réparations

Peu de problème. Il y a des vélocistes dans les grandes villes et souvent ailleurs. Un magasin à vélos s’appelle un kerékpárbolt (boutique de « paire de roues » (vélo) ), la preuve qu’il n’y a guère de lien avec le français (même si pár = paire).

Transports locaux

Le vélo dans le train est possible moyennant un petit supplément. Cherchez l’icône vélo sur les horaires (des différences entre le site Web et la réalité ont été constatées : mieux vaut s'assurer au guichet). Pour un grand groupe, il faut demander au moins une semaine avant le départ.

Rouler au quotidien

Hébergements

  • Campings et hôtels partout. Le camping sauvage est possible mais difficile à cause du paysage très ouvert. Dans les villages, les campings sont souvent près de thermes ou piscines, idéal pour se délasser après une journée à vélo. Des cyclo-campeuses avec une chienne ont pu camper chez l'habitant.
  • Hors des campings, nombreux hébergements très corrects et bon marché dans les localités petites ou moyennes, nettement plus chers à Budapest.

Approvisionnements

Nourriture

Des spécialités hongroises, et plus généralement beaucoup de plats assaisonnés de paprika. En été les marchés, et les bords de routes, débordent d’énormes pastèques. Quelques spécialités à goûter : Goulasch (toujours en soupe), soupe du pêcheur (Halaszlé), poulet au paprika, « langos » (beignet plat de blé et pommes de terre), les pogacsa (boule farineuse plus ou moins aromatisée), le « turo » (produit laitier très spécifique), diverses variantes de crêpes, comme la crêpe de Gundel et une collection de desserts bien consistants comme la « Somloi galuska » (une sorte de baba au rhum avec une fine couche de chocolat mais une bonne dose de crème chantilly ). Faire un tour dans une « cukraszda » (pâtisserie-salon de thé).

Eau

Bonne partout. En zone rurale surtout, on trouve de nombreuses fontaines publiques qui prennent la forme de gros robinets bleus.

Réchaud

Disponible en grande surface ou en quincaillerie

Téléphonie mobile-Internet:

Bon partout

Contacts

Relations

Les opinions varient mais beaucoup trouvent les Hongrois peu souriants, bien que sympathiques et serviables quand on les approche, en particulier si on connaît quelques bribes de leur langue.

Tourisme

Budapest (deux rives du Danube, deux villes, Buda et Pest, la première touristique sur sa colline, la seconde plus industrieuse et commerciale) ; le lac Balaton et sa route cycliste ; des châteaux, des paysages de vignobles autour d’Eger et dans la région du Tokaj.

Les villes hongroises sont plutôt attachantes et à taille humaine hors Budapest. L'agencement des maisons dans les villages, leur aspect général ont une certaine spécificité mais ils se ressemblent tous un peu (peu de variations régionales) et sont assez monotones.

Habillement

Comme en France.

Commerces

Villages importants, assez éloignés les uns des autres, très bien pourvus en supérettes et en petits commerces. Ouverture très matinale (6h) – Fermeture assez tôt (18h...). Le dimanche, certains commerces sont fermés, mais nombreux (supérettes de village, etc.) sont ceux qui, ce jour-là, ouvrent tôt mais ferment dès 10h.

Restauration : Diverses formes de restauration, nombreuses, généralement très bon marché.

Enfants

Rien à signaler.

Sécurité

Comme en France, avec les mêmes précautions.

Pour aller plus loin

Articles apparus dans la revue CCI

Itinéraires

Eurovélo 6

L’itinéraire est bien balisé et longe le Danube, il existe de nombreux guides. Un coup de cœur pour se héberger en dehors de Budapest : Gyermely (40 km NO de Budapest) : Palota Panzio http://www.palota-panzio.hu  écrire courriel en anglais ou allemand, demi-pension économique. Bus fréquents pour Budapest.

Intérêt médiocre au sud de Budapest (peu de vue sur le Danube, souvent pierreux). Accès sud de Budapest par EV6 rive Est pénible.

Budapest

Tour du lac Balaton.

La grande plaine hongroise n'est pas si monotone à vélo, et même pleine de charme, notamment dans le Parc Naturel « Kiskunsági Nemzeti Park » et dans ses environs un peu à l'Est du Danube. On y trouve des landes, des canaux, de grandes fermes, des chevaux, des bovins à longues cornes, et même des dunes.

Montagnes du nord du pays : si la grande plaine hongroise vous rebute, n’oubliez pas que le nord du pays est montagneux (monts Matra, massif forestier de Bükk). Il n’y a pas d’itinéraire vélo officiel dans ces zones mais il n’est pas très difficile de s’y tracer un superbe circuit.

Miskolc, grande ville du Nord-Est au pied du massif de Bükk (août 2018)
Boldogkő
Château de Boldogkő

Spectacles équestres tel celui de Révbérpuszta près de Solt , au centre de la Hongrie (le dimanche pour les individuels).

Parcours hors Eurovélo 6

Pour une alternative à l'Eurovélo 6 !

Hongrie carte.jpg

Départ de Szentgotthárd, ville frontière avec l'Autriche, accessible en train depuis Graz, Salzburg et la France.

Zalalövö, Zalaegerszeg, Bak, Keszthely, rive Nord du Balaton[1] jusqu'à Tihany (à visiter en détail). Prendre le bac. Siófok (le « St Trop » local »), Balatonszabadi, Mezőkomárom, Dunaújváros[2] , traversée du Danube le long de la M8 (le bac a fermé), excursion possible vers Révbérpuszta[3], Kunszentmiklos[4] Kunpeszér, Albertirsa, une route directe qui n'est pas sur la carte Michelin vers Tapiosszentmarton, Farmos, Jaszberény, Gyöngyös[5], Ascension vers Kékestetö si temps clair (tour panoramique, vue magnifique), Paszto, Hollokö (patrimoine mondial UNESCO), parcours au choix, Vac[6], EV6[7], Esztergom, EV6, Süttö, Tata, Györ[8], direct vers Slovaquie, EV6 côté slovaque le long du canal de dérivation (dont barrage et écluse de Gabcikovo)

Arrivée à Bratislava.

Total : 1 100 km environ.

Si vous devez avoir le même point de départ et d'arrivée, variante possible depuis Vienne, site du Pique-nique Paneuropéen entre St Margarethen im Burgenland et Sopronköhida, Château de Fertöd, parcours au choix vers Keszthely ou Tapolca. De Bratislava à Vienne : train ou EV6 (moyennement intéressante).


Pour encore plus d'information...

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, vous pouvez trouver les coordonnées des adhérents ayant parcouru le pays dans l'espace adhérents de CCI (ouvert aux seuls adhérents CCI - pour le devenir, c'est par ici ).

Si un article est apparu dans la revue CCI vous pouvez le télécharger [ici]. (Mettre le nom du pays suivi de revue dans le moteur de recherche.)


Notes et références

  1. En 2017, très mauvaise piste entre Badacsonytomaj et Zánka : alternative en montant vers les vignes et des vues magnifiques.
  2. Ex-Stalineville, créée de toutes pièces dans les années 50, musée vivant du communisme. Coup de cœur pour se loger : Apostag (près de Dunaujvaros) : Duna-Lak, Adresse = Duna utca 18. Voir Duna-Lak à Apostag sur booking.com et szallas.hu. Contact en anglais : à 709 538 107.
  3. spectacle équestre le dimanche
  4. détour possible par steppe sauvage par Apaj et Szittyóürbő
  5. Pointe possible vers Eger
  6. base d'excursion vers Szentendre à vélo et BUDAPEST en train ou bus.
  7. Du château de Visegrad, vue magnifique.
  8. Alternative par Komarno, puis rester sur rive slovaque : variante EV6 mauvaise sur 30 km ou 25 km sur route 63.