Maroc

De WikiCycloPays
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vous pouvez modifier cette page en remplissant toutes les parties ou n'ajouter que quelques lignes, le plus important est de contribuer. D'autres passeront derrière vous pour étoffer. Le but est l'enrichissement du contenu. Si vous avez un doute, mettez vos idées dans la page « discussion » de l'article. Le contenu doit être orienté cyclo-voyageurs : ceux qui voyagent en autonomie !
Maroc 1000px.png
Maroc 1.png

La richesse des rencontres, notamment dans l'Anti-Atlas fait d'un périple en vélo un moment privilégié malgré des températures relativement basses. Les montées de ce massif sont récompensées par des paysages époustouflants et des rencontres superbes. La traversée jusqu'à Tafraoute, puis la descente vers Guelmim et la remontée par la côte permettent d'accomplir en peu de jours un périple accessible à tout cyclovoyageur pour un budget (hors avion) très raisonnable. Le Maroc reste un pays proche et facile d'accès permettant de voyager en toute sécurité et dans un environnement culturel dépaysant. Allez -y !

Sommaire

Ce que vous aimerez certainement

  • L’accueil, la cordialité
  • La variété des paysages
  • Le français parlé presque partout
  • Le climat (printemps et l'automne) et le coût de la vie

Ce que vous pourriez ne pas aimer

  • Les sollicitations en ville (les grandes villes notamment)
  • Les faux guides et les marchands

Généralités

Distances/reliefs

Le Maroc est un pays aux paysages très diversifiés. Vous vous confronterez d’une manière ou d’une autre à l’Atlas qui le traverse presque de long en large. Divisé en 3 grandes parties (Haut Atlas, Moyen Atlas et Anti Atlas) il offre des possibilités incroyables pour les amateurs de petite, moyenne et haute montagne. L’avantage réside dans les méandres des routes et encore souvent des pistes qui plus ou moins douces font oublier la rudesse de certaines journées.

Météo/ Climat

Les saisons les plus agréable sont certainement le printemps (mars, avril, mai) et l'automne. L’hiver relativement clément permet de voyager dans des conditions supportables. A moduler suivant la région.

Vents

Plus on descend en longeant la côte vers le désert, plus le vent est présent ! Plus au Sud, en roulant sur les pistes sahariennes, il faudra prendre des précautions avant de se lancer pour de grandes journées de vélo. Les tempêtes de sable ne sont pas une légende et il faut savoir se mettre à l’abri en cas de tempête. Interrogez les gens, consultez la météo, et prenez des précautions (tente solidement arrimée, ou refuge chez les habitants seront encore le mieux)

Y aller

Par avion .... prévoir un surcoût pour les vélos.

Directement en vélo : c’est l’idéal quand on a du temps en passant par l’Espagne (soit par la côte méditerranéenne)

Par bateau : C’est vraiment bien et facile à partir de Sète ou Marseille voire Toulon pour arriver sur Tanger par exemple.

Langues

L’Arabe est la langue administrative. Elle est parlée presque partout. Le Berbère est parlé dans tout l’Atlas (c’est parfois la seule langue de villageois) avec des différences dialectales en fonction des régions. On peut également y parler espagnol sur la côte vers Tanger ou Ceuta qui est une enclave espagnole sur le territoire marocain. Le français est très répandu et employé pour les actes administratifs ou encore les échanges avec les touristes. On arrive toujours à se faire comprendre en français où que l’on soit au Maroc

À vélo

Carte / Guide

Il n'existe pas beaucoup de cartes détaillées disponibles. Il faut donc se rabattre sur la carte du Maroc 742 national de Michelin, ou la carte Berlitz Morocco qui restent de bonnes références en la matière. Le guide du routard Maroc et le Lonely Planet sont de bons conseils également. Enfin, faites confiance à vos intuitions qui vous mèneront toujours vers une rencontre étonnante.

Routes-Circulation

Dans l'ensemble, le réseau routier au Maroc s'améliore progressivement. Certaines régions sont encore traversées par des pistes plus ou moins « roulantes » et les routes du Sud, en bordure du Sahara sont certainement celles qui doivent être abordées avec précautions (prévoir son eau, se protéger du soleil). Sur les routes goudronnées, le rétroviseur s'avère très utile en raison d'une circulation parfois importante même en montagne. En effet, les camions, les bus, les taxis empruntent ces routes et il faut se méfier des véhicules qui peuvent avoir tendance à ne pas trop s'écarter. A ce sujet les bords de routes sur lesquels le cyclovoyageur va se réfugier pour éviter d'être accroché sont carrément à un niveau inférieur de la chaussée...Vigilance donc.

Vélo

type de vélo recommandé ( normal, VTT solide)

Réparations

On trouve des magasins et des réparateurs de vélos partout, peut-être moins dans les régions sahariennes...Ce qui peut se comprendre... Aucune difficulté pour faire réparer

Transports locaux

Les compagnies de bus sont facilement accessibles. Les 2 plus renommées et confortables sont Supra Tours et CTM, qui ont un réseau de gares routières bien implantées. D'autres compagnies plus locales, et donc plus rustiques, permettent d'aller vers des coins plus isolés. Il est possible de charger les vélos, en se renseignant sur le coût éventuel (et très souvent négociable...). Enfin, dans toutes les villes existent des taxis (soit les petits, soit les grands : demandez le prix de la course avant de monter...). En milieu plus rural, on trouve également des taxis collectifs voire très collectifs... Là aussi demander le prix avant de monter. On peut facilement charger ses vélos sur ces taxis.

Rouler au quotidien

Hébergements

Au Maroc, tout et possible. Du bivouac à l'hôtel 5 étoiles... A vous de construire votre périple et votre style de voyage. Toutefois prenez en compte qu'il n'est pas toujours facile de bivouaquer à l'approche de certains villages de l'Atlas (d’autres diront le contraire) et qu'il vaut mieux s'annoncer auprès des habitants. La qualité de l'accueil est certainement ce qui surprendra le plus le cyclovoyageur. Par ailleurs il existe de nombreux petits hôtels, de gîtes qui jalonnent la route.

Approvisionnements

Nourriture :

Aucun problème pour trouver de tout et partout. Il existe des échoppes d'épiciers dans tous les coins du pays.

Eau :

L'approvisionnement en eau est aussi assuré par la possibilité d'acheter de l'eau en bouteille, et en fonction de son itinéraire de s'approvisionner aux sources (Anti-Atlas sans aucun problème). L’eau filtrée peut-être une bonne solution si l’on voyage longtemps

Réchaud :

Le multi-combustible. Mais un simple réchaud à bois peut suffire. Le réchaud peut apparaître superflu en fonction de la durée de son voyage. On peut prendre un petit déj ou un repas à peu prés partout (à relativiser dans les régions isolées...) à des tarifs défiant toute concurrence : 0,50 ct d'euros le repas de midi à Essaouira dans une cantine berbère, et composé d'une assiette de lentilles, de morceaux de mouton et d'un pain.

Téléphonie mobile-Internet:

On peut aujourd'hui téléphoner avec son portable de partout au Maroc. Prendre le soin de « désimloquer » son appareil téléphonique avant le départ pour utiliser les cartes de téléphone disponibles partout à des tarifs très accessibles.

Contacts:

Relations :

Vous ferez des rencontres absolument superbes. Les cultures sociales, humaines voire religieuses différentes en fonction des populations et des lieux (populations de bergers du Nord du pays, aux pêcheurs du Sud, en passant par celles des régions sahariennes d'Ouarzazate, n'ont absolument pas les mêmes façons de vivre...). Pour autant, sans aucun doute, l'accueil reste très présent et le cyclovoyageur peut trouver de multiples occasions de rencontres.

Tourisme :

Comme dans tous les pays du Maghreb, le Maroc a développé le tourisme de masse le long des côtes. Le cyclovoyageur pourra facilement y échapper en orientant son voyage vers des itinéraires moins chargés en tour opérators. La variété des parcours et leurs niveaux permettent de vivre un voyage très adapté à ses envies (plaines, montagnes, désert, bord de mer…).

Habillement :

En fonction de la saison, il faut envisager une tenue adaptée. De novembre à janvier (qui correspond à la période hivernale) il est nécessaire d'emporter des tenues chaudes pour le soir, et un bon duvet car les maisons ne sont la plupart du temps pas chauffées

Enfants

Pays accessible à toute la famille. Pour les cyclovoyageurs, il est indispensable que les enfants aient une bonne expérience de la route (un vélo équipé de rétroviseurs, nous insistons !).

Sécurité

Sur la route, rouler à droite en gardant un œil sur le rétroviseur. Faire attention aux nids de poules et aux différences de niveau entre le bitume et le bas-côté. Sur les pistes, assurer son maintien de guidon et faire attention aux chocs sur les jantes en cas de pistes rocailleuses ou accidentées.

Pour aller plus loin

sites internet intéressants: (cartes, météo, transports, voies vertes, hébergements, …)

  • blogs pertinents de vélo voyageurs …
  • livres, revues, articles ….intéressants
  • initiatives locales intéressantes à rencontrer
  • ……

Articles apparus dans la revue CCI

Itinéraires

1/ Sud Maroc (trait rouge)

Pour un trajet de 15 jours la carte Michelin a largement suffi. Les échanges avec des villageois permettent par exemple de prendre une route pour aller à Tafraoute, peu signalée et qui est cependant splendide et accessible à tous ceux qui souhaitent à la fois grimper en douceur et découvrir des paysages incroyables. Nul besoin de sortir la tente, privilégier ces haltes chez l'habitant qui spontanément proposent leur toit.

Agadir-Sidi-Toual : 45 km sur la côtes : découvrir les falaises habitées par les pêcheurs.

Sidi-Toual- Aït Baha : 80 km – Petit bourg rural de montagne. Artisanat et hammam à découvrir

Aït-Baha-Timougrade : 55 km – Petit village de montagne. Demander à visiter la coopérative d'Aragan à l'employé de mairie...

Timougrade-Tafraoute:55km – Parcours physique et arrivée dans un bourg montagnard tourné vers les activités de plein-air (aller jusqu’aux Gorges Aït Mansour)

Tafraoute-Ida-Oumarkt : 65 km – Descente vers le sud et les premiers « contreforts » du désert Ida-Oumarkt- Guelmin : 45 km -Arrêt à Guelmim, sans grand intérêt.

Gueilmim-Sidi Ifni -Mirleft : 96 km – Parcours physique mais récompensé par une arrivée dans une petite station balnéaire agréable

Mirleft-Agadir : 90 km – Pour reprendre le Bus ou l'avion

(toutes ses étapes ont été coupées en 2 voire 3 étapes intermédiaires)

Variantes possibles :

Maroc 6.png

1) - Agadir-Taroudant en passant par l'oued Ischa – Igherm (R 109)-Tata- Tafraoute-Tiznit-Agadir par Aglou-plage

Maroc 5.png

Profiter de Taroudant et prendre le temps de visiter cette ville, ses souks et ses remparts. S'arrêter à l'hôtel Riad les Palmiers tenu par une organisation de Protection de l'Enfance qui accueille, scolarise et forme des enfants

2) Agadir-Taroudant-Taliouine-Akkaighen-Kasbah El Jouad-Tata-Igherm (par Souk Tiete ou Imitek-Tigui) – Tioute - Taroudan

2/ Traversée du Maroc pour aller au Sénégal (trait vert)

Passer successivement par les villes de : Arrivée d’Alméria (Espagne) à Nador puis Guerciff , Taza , Fés , Meknes ,Azrou , Midelt , Ar-Rachidia, Erfoud , Merzouga , Erfoud , Tinerhir , Boumalne-Dadés , Ouarzazate , Tazenakht , Taliouine , Taroudant , Tafraoute , Tiznit , Bouzakarne , Guelmin , TanTan , Tarfaya , Laâyoune , Boujdour , Dakhla , et Guerguarat poste frontière Mauritanie.

Topo pour cycloter dans le Sahara occidental du sud Maroc jusqu'à la Mauritanie :

  • · km 140 - km 230 (90 km)
    • au km 170 : station-service ; café , restauration .
    • au km 230 : station-service , café , restauration , épicerie , salle de repos .
  • · km 230 – Dakhla (110 km)
    • Dakhla est une petite ville tous « services » puis aucune approvisionnement sur cette portion
  • Dakhla – frontière Mauritienne (370km)
    • Dakhla- station service « Imlili » 130 kms aucune approvisionnement sur cette portion. Station service « Imlili » : épicerie .
    • Station service « Imlili » - Bir guendouz 160 kms aucune approvisionnement sur cette portion. Bir guendouz :épicerie , restauration , café , hotel .
    • Bir guendouz – frontière mauritanienne 80 kms aucune approvisionnement sur cette portion. Frontière mauritanienne : épicerie , restauration , café , hôtel .

Articles connexes

liens vers d'autres pages sur ce wiki liées à cet endroit

Pour encore plus d'information...

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, vous pouvez trouver les coordonnées des adhérents ayant parcouru le pays dans l'espace adhérents de CCI (ouvert aux seuls adhérents CCI - pour le devenir, c'est par ici ).

Si un article est apparu dans la revue CCI vous pouvez le télécharger [ici]. (Mettre le nom du pays suivi de revue dans le moteur de recherche.)