Grèce

De WikiCycloPays
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vous pouvez modifier cette page en remplissant toutes les parties ou n'ajouter que quelques lignes, le plus important est de contribuer. D'autres passeront derrière vous pour étoffer. Le but est l'enrichissement du contenu. Si vous avez un doute, mettez vos idées dans la page « discussion » de l'article. Le contenu doit être orienté cyclo-voyageurs : ceux qui voyagent en autonomie !
Grece1000px.jpg

Soleil, routes longeant la mer, vergers d’orangers, d’oliviers ou de citronniers, plages et criques isolées, sites historiques et culturels saisissants à chaque coin du pays, cuisine méditerranéenne, accueil généreux et spontané, seront au menu du cyclo-voyageur qui prend la peine de rejoindre ce bout de territoire aux confins de l’Union Européenne. La géographie n’est pas la plus plate qui soit mais à qui sait prendre le temps de sillonner les routes intérieures et littorales la Grèce saura offrir un moment exceptionnel.

Ce que vous aimerez certainement

  • Le décor de montagne les pieds dans l’eau bleue
  • Les dizaines de sites antiques remarquables dans des sites naturels préservés
  • L’accueil et la relation avec les Grecs
  • Les fruits, l’huile d’olive et toute la cuisine méditerranéenne
  • Les sites naturels remarquables
GrecePaysageMontagneMerPlaineDescente1000px.JPG

Ce que vous pourriez ne pas aimer

  • Des routes aux dénivelés importants voire très importants, parfois inutiles (même en suivant une rivière ! ).
  • La conduite des Grecs parfois rapide avec des trafics denses sur certaines zones urbaines
  • LES CHIENS ! Ils vont courent après, éventuellement vous mordent, vous assiègent au bivouac, c’est une calamité.

Généralités

Distances/reliefs

indication de quelques distances, par ex diagonale est/ouest et/ou nord/sud et indications générales du relief

Météo/ Climat

Le climat est méditerranéen et peut être très chaud et sans pluie en été. L’hiver y reste tempéré et pluvieux avec parfois quelque tempêtes. Dans le Nord-Ouest, il peut cependant faire froid en plein hiver (lac de Kastoria vu gelé à seulement 600 m d'altitude).

Porto Koufo et sa baie en eau profonde

En vélo, printemps et automne sont donc préférables et l’hiver n’est pas à proscrire surtout dans le Péloponèse.

Vents

importance, vents dominants, vent de sables, risques de tempêtes,….

Y aller

  • En vélo : Vous pouvez arriver des régions vallonnées de la Bulgarie ou de la Turquie au nord-est, ou encore via la côte adriatique par l’Albanie ou bien par les montagnes de la Macédoine du Nord. Rien n’interdit également de venir de l’Italie par ferry.
  • En bateau : La Grèce est un pays d’armateur et il est donc naturel que l’on puisse venir en Grèce par la voie maritime. Depuis l’Italie vous pourrez atteindre les ports de Patras ou Igoumenitsa. Depuis la Turquie vous pourrez transiter vers les îles grecques avant de prendre un des nombreux ferries vers le port du Pirée à quelques kilomètres d’Athènes.
  • En train :
  • En avion : les aéroports d’Athènes et de Thessalonique sont très connectés avec les autres pays d’Europe.
  • Par les montagnes des Balkans (plus long). Il y a moyen d’arriver en train à Ljubljana ou Zagreb en 2 ou 3jours… et de continuer vers le sud

Langues

Des panneaux très souvent traduits

Le Grec est la langue officielle. Concernant les langues étrangères, les grecs ont été des expatriés depuis des générations mais également une région où l’économie touristique était reine avant la baisse structurelle continue des prix des billets d’avion internationaux et la crise de 2008.

On peut conseiller "Parler le grec en voyage", collection Harrap's, 5 €, 140 g, 15 cm x 11 cm x 1 cm. Petit mais très bien conçu (prononciation, bases de grammaire...).

L’allemand, le français et l’anglais font donc partie des langues les plus apprises par la pratique au sein de la population. Aujourd’hui l’accent est clairement mis sur l’anglais dans les écoles et via des cours privés. Vous pourrez ainsi croiser des jeunes dans un village parlant couramment anglais.

Tout le monde parle anglais… ou presque. Pas dans les campagnes. Le niveau de connaissance de cette langue chez les Grecs est très variable .

À vélo

Carte / Guide

On trouve des cartes routières dans les grandes villes ou dans certaines stations services. Les cartes Michelin, Marco Polo y sont distribuées. Vous pourrez également trouver d’autres types de cartes plus détaillées sur place.

Routes-Circulation

Le réseau routier est généralement dans un état correct pour la circulation en vélo. Le gabarit des routes n’est parfois pas très large au regard de la circulation qui peut être importante dans certaines régions.

Les panneaux de signalisation sont très très souvent traduits en anglais et ce même dans certains petits villages (le tourisme ayant fait son œuvre).

Des routes côtières panoramiques

Attention ! Le pays est une montagne dans la mer et pour accéder aux villages côtiers il faut parfois emprunter des routes qui ne cessent de monter et descendre. Les routes sur les falaise de bord de mer ou dans les vallées montagneuses peuvent parfois être très pentues. Certaines régions reculées ont même des routes de plusieurs kilomètres à 20 % car construites par l’armée dans l’après guerre. Même les vielles camionnettes des locaux ont du mal à grimper ! Alors à vos mollets !

Vélo

Un vélo identique à un voyage en France, mais avec de tout petit développements.

Réparations

Les magasins de vélo sont présents dans toutes les villes moyennes. Ils peuvent réparer tous types de vélos mais la situation économique fait que les magasins sont souvent assez peu achalandés. Pour des pièces spécifiques il vous faudra passer sur internet.

Transports locaux

La ligne de train Athènes (Terminus aéroport) - Patras via Corinthe permet de mettre un vélo.

Les ferries acceptent bien entendu les bicyclettes, avec ou sans supplément.

Des bus longues distances, davantage utilisés que les trains, acceptent les vélos. Les trains acceptent aussi, gratuit pour les trains régionaux. Dans l’intercité Thessalonique-Athènes : payant (5€) et considéré comme bagage (les agents vous le montent dans le train).

Bivouac autour des orangers

Rouler au quotidien

Hébergements

Le bivouac nature ou chez l’habitant est possible, voire sur "invitation" sur un lieu comme la place du village ou dans un jardin public. Méfiez vous des chiens ! Il existe aussi des campings dans certains lieux touristiques. Comme partout, ils ne sont pas vraiment prévus pour les tentes.

Les hôtels ou des pensions sont également très développées mais la situation économique en a fait fermer une part. Dans les zones peu peuplées et peu touristiques, ils peuvent être très "espacés". Hors saison les tarifs sont intéressants dans les lieux touristiques, bon confort et petits déjeuners très complets.

Dans les villes, on trouve des hostels (=auberges de jeunesse), dortoirs, salle commune, cuisine, bon marché (10 à 15 euros la nuit), toujours bien tenus, et c’est l’occasion de rencontrer du monde.

Les réseaux d’accueil Warmshowers ou Couchsurfing fonctionnent aussi assez bien. Cependant, dans le Nord-Ouest, le réseau Warmshowers est décevant (hébergeurs rares et peu fiables).

Approvisionnements

Nourriture

Aucune difficulté pour trouver à manger. Vous aurez même l’occasion de pouvoir vous rendre sur des marchés dans certains villages.

Invitation spontanée et chaleureuse à partager un repas

Les supermarchés sont légions.

En Grèce vous aurez accès à des fruits du soleil de manière abondante. Les oranges sont délicieuses et l’huile d’olive est omniprésente à des prix très abordables.

Eau

Pas de problème avec l’eau au robinet.

Réchaud

approvisionnement en combustible (cartouches gaz, alcool à brûler …)

Téléphonie mobile-Internet

facile, cher … ?

Contacts

Relations

Météores est touristique toute l'année

Les grecs sont un peuple très accueillant et ouvert sur le monde. Ils ont une amitié particulière envers les français du fait d’un soutien et d’une histoire partagée.

Visiter leur pays en vélo chargé de sacoches est également pour eux quelque chose de particulier au regard de la géographie, et attire forcément de la bienveillance.

Tourisme

Athènes et tous les sites antiques majeurs du pays sont très fréquentés par les touristes, notamment par les cars de tour opérateurs. Météores et quelques sites naturels remarquables sont également soumis à une pression touristique sur toute l’année.

Enfants

y aller avec des enfants, facile, difficile, intéressants, conseils spécifiques

Sécurité / santé

La Grèce, comme la Turquie et l’Italie connaît une activité sismique régulière sur l’ensemble de son territoire. Il peut arriver que la terre tremble. Connaître les bonnes attitudes à adopter peut être utile.

Dans les campagnes, les Grecs ont tendance à laisser leurs chiens en liberté. Ceux-ci peuvent parfois vous servir de guide dans la montagne s’ils sont « civilisés » ou, plus souvent, seul ou en meute, vous considérer comme un intrus et vous aboyer dessus.

Des sites antiques en nombre

Pour aller plus loin

Articles apparus dans la revue CCI

  • Donnez le numéro / date de la revue et mettre un lien vers le/les numéro à télécharger si possible
  • ......

Itinéraires

GreceParcours1000px.jpg

Itinéraire 1 (Thessalonique-Athènes) réalisé en ± 1,5 mois en automne

En provenance de Bulgarie, vous passerez par la frontière la plus à l’ouest (passage de l’EV4) qui en Grèce se transforme en une autoroute que vous ne pourrez quitter que plusieurs kilomètres plus tard. Vous pourrez ensuite emprunter le cheminement vers Thessalonique au travers des champs de coton et des premiers vergers pour atteindre la côte de la mer Egée. Ici se trouvent les trois péninsules dont la première abrite le mont Athos, visitable uniquement sur invitation pour les hommes et accessible seulement par bateau. Vous préférerez donc certainement visiter la deuxième péninsule où se trouve Porto Koufo, un petit port en eau très profonde, logé dans le cratère effondré d’un ancien volcan, qui permettait pendant la guerre d’abriter les sous-marins.

En remontant à Thessalonique vous découvrirez le seconde ville du pays et son histoire gréco-romaine.

En longeant toujours la côte vous arriverez au pied du mont Olympe. Il est possible de monter en vélo jusqu’au refuge de départ du chemin de randonnée. Après il faudra évoluer à pied et réserver le refuge intermédiaire pour atteindre le sommet le lendemain.

Toujours sur des routes secondaires, vous pouvez rentrer dans les terres pour vous diriger vers le site remarquable de Meteora. Dans cette région entre falaise et plaine, les monastères suspendus sur leurs rochers vous regardent de haut et ne se laissent pas conquérir si facilement.

Vous pouvez alors soit rejoindre directement Lamia ou repasser par la côte et le golfe Pagasétique où si le cœur vous en dit, prendre un bateau vers les îles de l’archipel à quelques miles nautiques.

A Lamia la direction sud semble une évidence pour se rendre au site de Delphes. Dans un écrin de verdure sur flanc de montagne, les vestiges et le musée vous donneront l’un des meilleurs aperçus des origines de la civilisation occidentale.

Vous pourrez ensuite assez rapidement prendre des routes escarpées et atteindre Thèbes puis Chalcis pour faire le tour de la péninsule d’Athènes en faisant un petit clin d’œil à la petite ville de Marathon avant de descendre au Cap Sounio et le fameux temple de Poséidon.

Il ne vous reste plus qu’à remonter vers Athènes, sa mégapole et son acropole.

Des routes de montagne en bord de mer
L'Acropole, bien sûr.
Une culture Orthodoxe
Delphes et son site naturel
Des lacs de montagne
Des gens toujours prêts à vous encourager après une petite côte
Le vélo intégré dans la culture grecque
Des champs de coton dans le nord du pays
Des sites jusque dans le cœur des villes
Le mont Olympe dans les nuages
Meteora est un site vraiment saisissant
Des petits villages en bord de mer
Même les cyclo-voyageurs russes y viennent
Bivouacs improvisés
Le temple de Poseidon au cap Sounio
Quand il pleut, il pleut !!
Thessalonique et sa longue piste cyclable
Des ruelles commerçante sans voiture dans beaucoup de centre bourg
A la conquête du pays d'Alexandre le Grand.
GrecePaysageMerCimetiereBateau1000px.JPG

Itinéraire 2 (Péloponèse) réalisé en ± 1,5 mois en hiver

Depuis Athènes vous pourrez emprunter un cheminement le long de la côte puis au choix le continuer ou faire une boucle moins circulée pour arriver sur le célèbre canal Corinthe. Après avoir traversé l’un des ponts (surtout celui au niveau bas qui est immergable) vous voilà rendu au Péloponèse.

Vous pouvez alors longer toute la côte du golfe de Corinthe et rejoindre Patras. A noter que le pont entre Patras et le continent possède un passage piéton de chaque côté que l’on peut emprunter en vélo. Toutefois il n’y a pas d’accès cycliste à plat et il vous faudra porter votre monture et vos bagages via un escalier situé au pied du pont. Attention si vous vous engagez sur le pont il n’y a aucun moyen de pouvoir reprendre le passage piéton.

Vous pouvez poursuivre le long de la côte de la mer ionienne et traverser les quelques réserves naturelles locales. Pour rejoindre Pyrgos le littoral ou la montagne sont possible. Dans un cadre forestier, des villages montagnards et des routes au panorama superbe, vous descendrez vers la grande ville de Pyrgos avant de rejoindre Olympie et peut-être le site du premier stade olympique au monde. Là réside une stèle du cœur de Pierre de Coubertin.

En continuant au centre du Péloponèse vous traverserez une belle région vallonnée pour atteindre la côte escarpée au sud de Kalamata. Vous pourrez descendre tout au bout de petits villages en petits villages jusqu’au phare situé à la pointe sur un parallèle inférieur à Tunis. Vous êtes au cœur de la méditerranée.

Après la remontée de la péninsule vous pourrez faire une incursion vers l’est et le village rupestre de Monemvasia. Inaccessible en voiture car construit à même la roche, ses petites ruelles donnant sur la mer ont un charme particulier.

De retour vers le centre, Sparte n’est pas incontournable mais la vue sur les montagnes enneigées est superbe. Après une longue descente vers Leonidio vous retrouverez la côte jusqu’à remonter à Mycènes, site historique et moins fréquenté que les sites majeurs. Puis redescente vers Nauplie où le panorama depuis la forteresse de Palamidi vaut la montée des centaines de marches.

Vous vous dirigerez vers l’Est et le site remarquable (encore un!!) d’Epidaure avec son vaste amphithéâtre où, qui sait, des français en groupe vous chanteront peut-être du Piaff. Vous pourrez faire une boucle ou bien vous rendre directement sur Methana. Cette île volcanique offre une observation du phénomène géologique intéressant, nonobstant ses sources d’eau chaude minéralisées.

Enfin vous remonterez vers le canal de Corinthe pour boucler la boucle !

Pont sur le golfe de Corinthe
Le fameux canal de Corinthe
Le grand Amphi d'Epidaure
Bivouac sur une terrasse de bar avec vue sur mer
Le bout de la péninsule
Mer, crique, bateau, montagne, soleil
Des villages fortifiés en tours
Un accueil sympathique
La récolte des olives dans les vergers reculés des collines
Village de pêcheur perché sur le flanc d'une presqu'île
Une région volcanique parfois encore active
Sparte et sa montagne
Vue sur mer
Le travail du granit à la main pour construire les maisons
Des villages pittoresques
Un accueil toujours et encore généreux
Naupoli et sa forteresse
Des paysages au centre de la méditerranée
Mer et montagne
Réserve naturelle sur la mer ionienne


proposition d’itinéraires avec une carte du parcours, si possible : indication de distance, de durée, de difficulté, d’engagement, hébergement remarquable

Vous pouvez ajouter un itinéraire GPS en complément d'une description en suivant cette démarche.

Si vous acceptez de mettre votre nom, d'autres peuvent éventuellement vous contacter pour d'avantage de précisions, mais ce n'est pas une obligation ; ils peuvent vous trouver via l'espace adhérents (page "pays parcourus")

Articles connexes

liens vers d'autres pages sur ce wiki liées à cet endroit


Pour encore plus d'information...

Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, vous pouvez trouver les coordonnées des adhérents ayant parcouru le pays dans l'espace adhérents de CCI (ouvert aux seuls adhérents CCI - pour le devenir, c'est par ici ).

Si un article est apparu dans la revue CCI vous pouvez le télécharger [ici]. (Mettre le nom du pays suivi de revue dans le moteur de recherche.)